Vidéo greffe de cheveux par injectionDiaporama interventionMésothérapieGreffe de barbeTémoignages greffe de cheveux

Calvitie féminine

Exclure les causes médicales de la calvitie

La calvitie est le plus souvent mal ressentie chez la femme. Il est important d'exclure les causes médicales ou environnementales de perte de cheveux chez la femme. Les étiologies les plus fréquentes de perte de cheveux chez la femme sont l'anémie, les troubles de la glande thyroïde, et les maladies auto-immunes. Les femmes peuvent perdre des cheveux massivement mais temporairement au cours de l'effluvium télogène causée par le stress, des maladies fébriles, des interventions chirurgicales ou même la grossesse.

La classification de Ludwig pour la calvitie chez la femme

L'alopécie androgénétique de type féminin qui est durable se manifeste par une raréfaction de la chevelure de façon diffuse avec une atteinte élective du sommet du crane. On note un respect d’une mince bande frontale antérieure ; de 1 à 3 cm de cheveux de densité presque normale. Selon la sévérité de la calvitie on distingue 3 stades qui ont été décrits par Ludwig.

 

Stade 1 : Alopécie modérée du vertex, à grand axe antéro-postérieur avec un élargissement de la raie. Il y a un respect de la ligne toute antérieure des cheveux sur 2 à 3 cm.

 

Stade 2 : La chute des cheveux est franche sur le sommet du crâne mais la ligne frontale antérieure mesure toujours plus de 3 cm.

 

Stade 3 : la perte des cheveux du vertex est quasi-totale mais il persiste une ligne frontale minime.

classification de Ludwig pour la calvitie chez la femme
classification de Ludwig pour la calvitie chez la femme

L’alopécie de la femme ménopausée

L'alopécie chez la femme ménopausée (entre 40 et 50 % des femmes) est en règle générale une alopécie diffuse, mais plus marquée au niveau du vertex. Cependant, la femme n’est jamais complètement chauve !

Zone frontale d'une femme: 8 mois après la procédure.
Zone frontale d'une femme: 8 mois après la procédure.

Zone frontale d'une femme: 8 mois après la procédure.

1500 cheveux. 4 mois après la microgreffe

Après le traitement.
Après le traitement.

Après le traitement.

Avant l'intervention
Avant l'intervention

Avant l'intervention

Quelques minutes après l'intervention.


Fil de discussion
Élise paris (15/10/2017 - 22:55)
Bonjour,

Je suis une jeune femme de 25ans et l’année dernière on m’a diagnostiqué un début d’allopecie androgénetique et depuis je suis sous minoxidil 2%. Je perds beaucoup mes cheveux à longueur de journée mais pour l’instant ça ne se voit pas encore (malgré que j’ai perdu beaucoup de volume).
Puis-je déjà envisager une greffe afin de limiter cette perte ? Et surtout va t-elle tenir dans le temps ou faudra y-il que je recommence ?
Merci pour votre retour
Repondre
Corine ARRÉTUSI (31/10/2017 - 17:37)
Chère Elise,

Il y a une différence entre perdre beaucoup de cheveux, sentir sa densité diminuer, et avoir réellement des espaces qui se vident entre les cheveux naturels; car c'est uniquement dans ce dernier cas que l'on peut greffer en toute sécurité. ( c'est-à-dire sans risque de provoquer une chute parmi vos autres cheveux).
Vous êtes très jeune, et il faut plutôt étudier les raisons pour lesquelles vous perdez des cheveux.
- Vous a-t-on prescrit un bilan sanguin spécifique?
- a-t-on étudié le panorama familial pour y détecter une tendance ?
En résumé, il ne faut pas se précipiter vers la greffe qui n'est peut-être pas la meilleure solution pour vous.
Il faudrait venir faire un bilan complet, afin d'étudier en détails la situation et ensuite mettre au point une stratégie de préservation de votre chevelure. Nous aurons divers moyens à vous proposer, autres que la greffe.
Je reste à votre disposition,
Cordialement,

Corine ARRÉTUSI
Directrice Service Capillaire
corine.arretusi@eiffelclinique.fr
Tel : +33 1 53 70 62 14
Repondre
malika ile de france (26/05/2017 - 15:34)
bonjour
il y a 5 ans j'ai eu de la chimio puis ensuite de l'herceptine pendant 18 mois
depuis mes cheveux n'ont pas très bien pousser moins dense et par dessus il n'y a pas beaucoup de cheveux je voulais savoir si on pouvais faire une greffe?
Repondre
Corine ARRÉTUSI (29/05/2017 - 12:00)
Chère Malika,

Après une chimio les cheveux peuvent ne pas toujours très bien repousser, c'est fréquent malheureusement.
Pour réaliser une greffe il faut que la zone donneuse ( arrière de la tête) soit bien fourni, avec des cheveux solides et de bonne qualité.
Si ce n'est pas le cas, on pourra peut-être vous proposer un traitement pour booster les cheveux existants, la mésothérapie capillaire.
Je vous conseille donc de prendre rendez-vous au Service Capillaire afin de faire un bilan pour déterminer avec vous quel serait le meilleur traitement adapté à ce cas précis.
Je reste à votre disposition,

Bien cordialement.
Corine ARRETUSI

Repondre
Audrey (22/03/2017 - 15:00)
Bonjour,
Depuis ma grossesse (il y’a deux ans) je perd énormément mes cheveux.
J’essaye également de perdre du poids avec différents régimes afin de retrouver la ligne et j’ai l’impression que l’effet yoyo rend mes cheveux encore plus ternes…
Que faire pour qu’ils retrouvent leur éclats ?
Une greffe FUE est –elle envisageable ??

Merci de votre réponse

Repondre
Corine ARRÉTUSI (24/03/2017 - 11:06)
Chère Audrey,

Lors des grossesses la femme subit des changements hormonaux très importants vous le savez ; pendant la grossesse les cheveux sont magnifiques, et après … ils peuvent être fatigués, cassants, ternes et même on en perd beaucoup.
Le retour à la normale se fait généralement sur une année.
Les régimes draconiens, les pertes et reprises de poids sont aussi des facteurs qui jouent négativement sur l’état de la chevelure.
Il faudra une consultation évidemment, mais je convaincue d’avance que vous n’avez absolument pas besoin d’une greffe.
Ce qu’il vous faut ce sont de bons conseils d’entretien pour votre chevelure, éviter tous les facteurs d’agression ( brushing chaud, couleur avec ammoniaque etc) .
Un bilan sanguin complet et ciblé est nécessaire pour s’assurer qu’il n’y a pas de problème particulier du type anémie ou désordre de la thyroïde , et enfin une traitement médical adapté pour vous rendre une chevelure saine et belle.
Cela pourra être la mésothérapie par exemple, pour stimuler les cheveux ; et particulièrement en utilisant un cocktail boostant à base de vitamines, anti oxydants et acide hyaluronique pour hydrater et nourrir le cuir chevelu.
Je vous attends pour faire le point à la clinique.
Courage, nous avons des solutions pour vous !!

Cordialement

Corine ARRÉTUSI
Directrice Service Capillaire
corine.arretusi@sohana.fr

Repondre
Nom et ville (par exemple : Julien de Nantes) :

E.mail (non publié) :

Téléphone (non publié) :

Votre question :