Vidéo greffe de cheveux par injectionDiaporama interventionMésothérapieGreffe de barbeTémoignages greffe de cheveux

L'intérêt de combiner une intervention chirurgicale à un traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux et l'intervention de microgreffes capillaires sont deux approches différentes pour corriger les problèmes de perte de cheveux lié à l'alopécie androgénétique ; toutefois la combinaison d'un traitement médicamenteux et d'une intervention peut présenter des avantages et contribuer à apporter une solution plus complète au patient par exemple :

 

  • Le traitement médicamenteux peut être utilisé pour ralentir le processus de perte chez un patient très jeune, jusqu'à ce que le spécialiste détermine que le moment est opportun pour procéder à une intervention et garantir un résultat satisfaisant et pérenne chez le jeune patient.

 

  • Le traitement médicamenteux peut-être combiné à une intervention d'implants capillaires pour compléter et améliorer les bénéfices cosmétiques de l'intervention. Chez des individus qui répondent favorablement à une intervention de greffe capillaire, le traitement médicamenteux peut stimuler la repousse de nouveaux cheveux et améliorer le résultat obtenu dans la zone implantée (amélioration du volume et de la couverture du cuir chevelu...).

 

Pour des patients correctement sélectionnés, l'approche combinée du traitement médicamenteux et de l'intervention chirurgicale de greffe de cheveux est susceptible d'engendrer des résultats excellents et durables chez le sujet.

 

Les résultats des essais cliniques et des traitements du minoxidil et du finasteride indiquent que l'utilisation d'agents médicamenteux chez des patients réceptifs apporte une réponse efficace (avec des effets secondaires minimes) en complément d'une intervention de restauration capillaire.

 

Le Minoxidil en lotion (Regaine) est le seul traitement local. Il est efficace dans environ 60% des cas. Il réclame une application 2 fois par jour de longue durée et permet de ralentir la perte des cheveux en agissant sur la vascularisation locale permettant un apport mieux réparti des divers nutriments dont ont besoin les bulbes pileux.

Il est plutôt indiqué pour les hommes jeunes. Mais à l'arrêt du traitement, la chute reprend.

 

Le Finasteride (Propecia). Ce médicament (utilisé depuis des années dans le traitement des hypertrophies de la prostate), stoppe la progression de la calvitie chez plus de 80% des patients, favorisant même une repousse dans 66% des cas.

Son action est plus complexe que le Minoxidil. Il permet de bloquer l'action néfaste de l'alpha réductase et ralentit la transformation de la testostérone qui, chez les gens sensibles, accélère les cycles pilaires et augmente les sécrétions des glandes sébacées.

Sa prise qui doit être continue n'est pas sans danger et il convient de peser, pour chaque patient, les avantages et les inconvénients.

Il trouve par contre son utilité comme appoint après une séance de microgreffes dans la mesure où, attendant que les greffons prennent, il ralentit l'évolutivité de la calvitie.


Fil de discussion
Nom et ville (par exemple : Julien de Nantes) :

E.mail (non publié) :

Téléphone (non publié) :

Votre question :